Strategies Financieres & Economiques

Jean-Thomas Trojani : Retraite, vite un centriste !

Spread the love

Le plan de rénovation des bâtiments est crucial. Alors pour accélérer vos démarches administratives et vous simplifier la vie, à vos stylets ! En second lieu, cette opposition, inhérente à l’ensemble de nos conceptions industrielles, se reproduit continuellement, sous formes très variées, dans l’accomplissement spécial de nos opérations, où nous devons envisager le monde extérieur, non comme dirigé par des volontés quelconques, mais comme soumis à des lois, susceptibles de nous permettre une suffisante prévoyance, sans laquelle notre activité pratique ne comporterait aucune base rationnelle. Sa quasi disparition n’est pas anecdotique. Ceux qui négligent de nous la dire nous ravissent un bien qui nous appartient. Les dirigeants chinois réalisent également que les technologies d’énergie propre peuvent constituer une industrie pour l’exportation. Mais la vérité est qu’elle s’effectue en vertu de l’élan originel de la vie, qu’elle est impliquée dans ce mouvement même, et que c’est précisément pourquoi on la retrouve sur des lignes d’évolution indépendantes. Bien au delà de la défense du franc… Notons ce fait singulier qu’un aphasique, devenu régulièrement incapable de jamais retrouver le substantif qu’il cherche, le remplacera par une périphrase approprié e où entreront d’autres substantifs, et parfois le substantif rebelle lui-même : ne pouvant penser le mot juste, il a pensé l’action correspondante, et cette attitude a déterminé la direction générale d’un mouvement d’où la phrase est sortie. Ici encore les uns sont conduits à constater simplement que l’acte n’est pas encore accompli au moment où il va s’accomplir, les autres, qu’une fois accompli il l’est définitivement. Il arrive à des formules presque vides de faire surgir ici ou là, véritables paroles magiques, l’esprit capable de les remplir. Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a notamment commenté : « ce type de pratiques qui portent atteinte à la vie privée est totalement inacceptable. Lamennais aime mieux dire que le monde va toujours en s’améliorant, et que, s’il ne peut, à cause de sa nature même, arriver à la perfection, il s’en rapproche sans cesse par un progrès continu qui ne s’arrêtera jamais. Des études menées sur l’industrie chinoise à l’époque des prix administrés ont montré que l’important ne réside pas dans ces prix affichés – qu’ils soient administrés hier, ou libres demain – ; mais dans les prix réels payés par les entreprises qui bénéficient de diverses formes de subventions, déformant ces coûts théoriques. Mais la plus grande inconnue reste l’Afrique subsaharienne. L’idée unique de cet impôt unique, de ce seul impôt raisonnable — équitable, si l’on veut — devrait devenir entre les mains des pauvres l’énorme pic qui battrait en brèche, incessamment, la citadelle des riches. Alfred Fouillée, entrait dans des voies analogues, et se rencontrait avec les philosophes précédons plutôt qu’il n’en subissait l’action. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler cette maxime de Léonard de Vinci « Toute connaissance commence par les sentiments ». Alors il sera vrai de dire que les deux mobiles de notre nature concourent vers un même résultat : le Bien Général ; et il sera impossible de dénier à l’intérêt personnel, non plus qu’aux transactions qui en dérivent, du moins quant à leurs effets, la Puissance Morale. Les physiologistes et les psychologues ont parlé de « poussière lumi­neuse », de « spectres oculaires », de « phosphènes » ; ils attribuent d’ailleurs ces apparences aux modifications légères qui se produisent sans cesse dans la circulation rétinienne, ou bien encore à la pression que la paupière fermée exerce sur le globe oculaire, excitant mécaniquement le nerf optique.

Pages