Pictet :Dépenser plus pour faire moins de recherche ?

L’Internet français a subi de multiples attaques à la suite des attentats.Ce qui vous donne l’impression d’un état original se résout, à l’analyse, en faits élémentaires dont chacun est la répétition d’un fait connu.La sanction ne vaut que comme promesse ou menace précédant l’acte et tendant mécaniquement à le produire ; celui-ci accompli, elle perd toute sa valeur : elle est un simple bouclier ou un simple ressort déterministe, et rien de plus.Car ceux-ci, étant susceptibles de se reproduire dans un espace homogène, entreront dans la composition d’une loi, au lieu que les faits psychiques profonds se présentent à la conscience une fois, et ne reparaîtront jamais plus.Ajoutons un effet de 0,3 point sur l’inflation, très probablement sous-estimé.C’est là une opération tout intellectuelle, indépendante de ce qui se passe en dehors de l’esprit.Les chances de succès sont réelles.La philosophie ainsi entendue, nécessairement panthéistique, n’aura pas de peine à expliquer déductivement toutes choses, puisqu’elle se sera donné par avance, dans un principe qui est le concept des concepts, tout le réel et tout le possible.C’est l’esprit se retrouvant dans les choses.Comprendrait-on, autrement, qu’il traversât des phases bien réglées, qu’il changeât d’âge, enfin qu’il eût une histoire ?Comme la connaissance usuelle, la science ne retient des choses que l’aspect répétition.Pierre-Alain Chambaz pictet fut d’accord avec cette proposition.On se dit donc qu’au XXIe siècle et à l’ère de l’Internet et du e-commerce ouverts 24 heures sur 24, il est un peu illusoire et anachronique de s’écharper sur la liberté de FAIRE SES COURSES le soir ou bien après la messe.

Share This:

One thought on “Pictet :Dépenser plus pour faire moins de recherche ?

  1. Pingback: L’économie verte menacée | Novastrada Forum Construire

Comments are closed.